lundi 19 décembre 2011

Jeremy Jones

Jeremy Jones est un "skateur" américain qui allie le plaisir de sa passsion avec celle de la moto,
Admirez le dans ses "oeuvres" !!!!!
Coupe la webradio pour lire la vidéo


Jeremy Jones Bikes of Bolts from Seth Huot on Vimeo.
Riding by Jeremy Jones
Skating by Jeremy Jones, Brock Harris, Jon Kooley
Directed by Seth Huot
Video and Edit by Seth Huot
Shot on Canon 60D, Canon 7D, GoPro HD

Custom Bikes Of POLAND

La scène custom polonaise, vous connaissez ?


Nous non plus, avant de découvrir cette vidéo présentant les plus beaux modèles réalisés à l’occasion d’une émission de TV réservée aux cruisers, sur la chaine TVN Turbo...
 Des images de qualité qui laissent transparaitre
 tout le savoir faire de nos ami(e)s polonais,
 sur une musique du DJ français Kavinsky. (Nightcall)
Coupe la webradio pour lire la vidéo

Custom bikes of Poland from Loniek on Vimeo.

Harley-Davidson : nouveaux modèles pour nouveaux clients ?

Ce n’est pas un secret, Harley-Davidson cherche à élargir sa clientèle au delà de sa base traditionnelle. À l’occasion du Reuters Global Manufacturing and Transportation Summit de ce 12 décembre, Matt Levatich, directeurs des opérations de la marque, laissait entendre que H-D pourrait envisager de produire des motos de plus petite cylindrée, plus faciles à prendre en main, et surtout, moins chères. Et ce, que ce soit pour les marchés émergents ou à fort pouvoir d’achat.

Nouveauté 2012 : Victory Hard-Ball

Victory, marque du groupe américain Polaris, dévoilait le week-end du 9 décembre au salon de la moto de Long Beach (Californie), un nouveau modèle pour 2012 : la Hard-Ball, qui rejoint la gamme touring du constructeur de Spirit Lake (Iowa).
Ce « bagger » (moto équipée de valises ou de sacoches, ndlr) fait la synthèse entre la Victory Cross Roads (tourer) et la High-Ball (cruiser). De la première, nous retrouvons les valises rigides (2 x 40 l), le châssis, et les équipement, et de la seconde, le style mauvais garçon avec son guidon « ape-hanger » et le traitement noir mat. Nous y retrouvons le V-twin de 1731 cm3 et 97 ch qui ne change pas pour 2012.
La partie-cycle des tourers Victory diffère de celle des cruisers par un angle de chasse moins ouvert, un empattement et une garde au sol supérieurs. La jante avant passe en 18’’, on est donc sur une configuration nettement moins exclusive. Mais le poids augmente d’une quarantaine de kilos d’une famille à l’autre, et la Hard-Ball avoue 345 kg à sec...
Tourer pour les purs et durs, ou cruiser polyvalent ? On pensera à la Harley-Davidson Switchback, convertible de l’un à l’autre. En fait, la Hard-Ball concilie des choix différents. C’est surtout la position de conduite sans compromis de la Hard-Ball, mais avec une partie-cycle plus détendue, qui fait d’elle un cas à part dans la gamme.
Ce « bagger dark custom », selon la terminologie officielle de la marque, sera disponible en mars 2012, au prix de 19 490 € tout de même. Les bikers intransigeants ne sacrifient pas que leur confort… Le taux de change défavorable implique en effet une inflation de près de 5000 € de plus qu’aux USA, où la Hard-Ball coûte 18 000 $ (14 582 €).
SOURCEMotoInfos.com



 La Hard Ball est la première Victory Dark Custom. C'est un Bagger, c'est-à-dire avec une paire de sacoches et un certain confort. Celui-ci est équipé du moteur 1731 cm3, de jantes 18 pouces, d'une peinture noire mate avec des filets rouges.

Ces filets rappellent la surpiqûre rouge également de la selle. Elle est équipée de deux disques à l'avant avec l'ABS et d'un guidon Ape Hanger, en revanche contrairement à la Harley-Davidson Street Glide ou la Kawasaki VN 1700 Voyager Customdeux autres baggers de 1700 cm3, la Victory n'a pas de tête de fourche avec la radio/CD et un minimum de protection