vendredi 24 juin 2011

Kawasaki VN 900 Custom le coté obscur du Vulcan

Photo
Si Harley-Davidson reste la référence absolue, les Japonais ne sont pas en reste en termes de customs. Mais, faute d'une grande originalité, leurs productions connaissent généralement un accueil mitigé de la part d'un public exigeant. Avec sa nouvelle VN 900 Custom, Kawasaki fait preuve d'audace en tentant une incursion dans le côté obscur du cruiser. La recette du succès ?
... On aurait pu s'attendre à un comportement particulier, avec cette jante avant de 21 pouces ultra étroite associée à pneu arrière "ballon" en 15x180. Finalement, l'ensemble se montre bien plus cohérent que prévu. La moto tombe légèrement à basse vitesse, mais se pilote normalement et prend de l'angle de façon progressive et prévisible. Certes, la Honda VT 750 S se montre plus intuitive encore, mais la VN 900 Custom s'accommode sans rechigner de tous les virages...
Lors du dernier salon de Cologne 2010, aux côtés des Z750 R, ZX-10 R et autres W 800, Kawasaki présentait une version "dark" de sa VN900, dont la commercialisation française nous était rapidement confirmée par un responsable de la marque d'Akashi. Plusieurs mois plus tard, nous voici aux commandes de ce "dark custom" sauce wasabi. Le grand méchant look suffira-t-il à charmer le sombre biker qui sommeille en chacun de nous ?

Bien que certains modèles - comme la Honda Magna ou la Yamaha Warrior - aient su imposer leur propre personnalité, les customs "prêts à rouler" venus du Japon se contentent trop souvent de reproduire les codes imposés par la référence Harley-Davidson. Cette année, sans verser dans l'exubérance d'une Honda Fury, Kawasaki ose sortir du carcan chromé du genre et présente une VN 900 Custom... qui louche ouvertement du côté des Dark Customs de Milwaukee.
Côté look, on a donc droit à une peinture noir mat très agressive, une ligne basse et allongée, une roue avant de 21 pouces aux bâtons fins, une abondance de laque noire sur la mécanique et un liseré rouge courant le long de la moto... Rien de bien révolutionnaire, donc, mais cette déclinaison Custom a le mérite de dépoussiérer une VN900 esthétiquement timide et techniquement éprouvée. Allons voir si le ramage vaut le plumage...
Longue comme un jour sans bière (2 405 mm), la VN 900 Custom intègre également le cercle des customs les plus bas de selle avec tout juste 685 mm. De ce point de vue, elle semblerait convenir aux petits gabarits, mais sa mécanique encombrante - cylindrée oblige - les cuisses à l'arrêt.
Par ailleurs, les commandes avancées nécessitent un minimum de longueur de jambe et le guidon wishbone extra-large étire sensiblement les bras. La position est donc assez typée, et il ne faut mesurer au moins1,65 m pour se sentir réellement à l'aise sur la Kawasaki.



Contact : la sonorité est sans surprise. Sans verser dans le soprano, le bicylindre refroidi par eau de 903 cm3 chante moins "gras" que ses cousins américains. La commande de boîte est un peu raide et il faut un minimum de force pour enclencher la première, les suivantes montant sans effort. Le moteur se révèle plus "goûteux" que prévu, dévoilant dans le premier tiers de sa plage d'utilisation un couple franchement suffisant pour enrouler en ville ou sur petite route.
On passe donc rapidement les rapports, sans jamais mettre gaz en grand. Les dépassements s'effectuent sans difficulté et le frein moteur est plus présent que sur les moyennes cylindrées modernes : tant mieux. La souplesse est également au rendez-vous, même si le bloc Kawasaki ne peut rivaliser avec la douceur remarquable du twin de la Yamaha XVS 950, plus souple, moins sec à la remise des gaz... mais finalement moins vivant.
On ne peut toutefois pas lui demander l'impossible. Les vibrations ne prennent pas aux tripes, le râle mécanique non plus et l'allonge est celle d'une mécanique peu poussée et ayant subi de nombreuse remise aux normes. En bref, le moteur de le VN900 Custom est loin d'être triste, il ne manque pas d'agrément, mais il n'estomaque pas non plus..
Heureusement, la partie cycle réserve de bonnes surprises. On aurait pu s'attendre à un comportement particulier, avec cette jante avant de 21 pouces ultra étroite associée à pneu arrière "ballon" en 15x180. Finalement, l'ensemble se montre bien plus cohérent que prévu. La moto tombe légèrement à basse vitesse, mais se pilote normalement et prend de l'angle de façon progressive et prévisible. Certes, la Honda VT 750 S se montre plus intuitive encore, mais la VN 900 Custom s'accommode sans rechigner de tous les virages.
La garde au sol, suffisante pour la catégorie, est nettement moins pénalisante que celle de la VN 1700. La tenue de cap s'avère amplement suffisante pour cruiser à 110 km/h et le freinage correct. Même l'amortisseur arrière Uni Trak, en dépit de son faible débattement, travaille convenablement sur les chocs.
Bref, on ne peut pas reprocher grand chose au comportement dynamique de la VN 900 Custom, qui permet une conduite cool en ville ou sur petites routes, ne tasse pas trop les lombaires sur les pavés et autorise d'enrouler les virages sans appréhension. Une certaine polyvalence se cacherait-elle derrière cette allure de bad girl ? Peut être bien, finalement.



Bilan : Pas facile de bousculer le mythe

Au final, la VN 900 Custom est une moto plutôt distrayante. Elle accepte de multiples modes de conduite et se plie de bonne grâce à de nombreuses tâches, du trajet boulot-dodo interurbain à la balade dominicale, voire à la sortie en duo car elle se montre suffisamment accueillante pour le passager sur des parcours limités. Elle ne coûtera pas grand-chose en entretien courant ni en assurance, grâce à une diffusion confidentielle.
Reste qu'à 8 899 €, elle est tout simplement plus chère qu'un Harley-Davidson 883 Iron (8 495 €), le Dark Custom original. En outre, relooker la VN 900 était une bonne idée, mais encore aurait-il fallu apporter plus de soin à la finition, notamment aux stickers rouges qui habillent la moto. Néanmoins, on ne peut que saluer l'audace de ce "petit" constructeur qui tente de contrecarrer l'hégémonie de Harley-Davidson dans le petit monde du custom "bad ass".
Par Christophe Le Mao, photos Mehdi Bermani

PlusMoins
  • look original
  • agrément général
  • transmission par courroie
  • tarif proche d'un Sportster
  • détails de finition


Prix : 8 899 €
Coloris : noir mat à bandes rouges
Garantie : 2 ans, pièces et main d'oeuvre, kilométrage illimité
Disponibilité : immédiate 
C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes ! La base mécanique de la VN900 Custom n'est ni plus ni moins que le vénérable V-twin à refroidissement liquide de la VN800. Les larges ailettes sont donc surtout là pour la déco. Le radiateur, haut et étroit, s'intègre au mieux - mais reste bien visible – tout comme les durits de refroidissement. Le simple arbre à came entraîne 4 soupapes par cylindre et l'injection adopte un double papillon à corps elliptique pour plus de compacité.
La puissance de ce bicylindre de 903 cm3 peu poussé culmine à 50 chevaux à 5 700 tr/min pour un couple de 7,8 DaNm à 3 700 tr/min. Plutôt que d'aller chasser le dernier poney dans les tours, on préfèrera donc passer les rapports au plus tôt et profiter du couple généreux à bas régime. Saluons enfin la transmission finale par courroie, qui réduit l'entretien au minimum. Un point positif face aux cohortes de customs japonais à transmission par chaîne.
La partie-cycle de la VN900 Custom reprend à la lettre les grands principes du genre. Le cadre double berceau en acier est doté d'une partie démontable pour faciliter l'extraction du moteur au besoin. Le bras oscillant, également en acier, est actionné par un amortisseur dissimulé sous la mécanique. La fourche de 41 mm est conventionnelle et la géométrie typée low rider, avec un angle de chasse de 33°. La taille des roues est également typique de la famille, avec une roue avant étroite de 21 pouces et une roue arrière de 15 pouces, chaussée d'un pneu ballon en 180/70. La VN y gagne en look ce qu'elle perd en maniabilité
La VN900 Custom se voulant simple et dépouillée, il ne faut pas s'attendre à un équipement pléthorique. Le tableau de bord se résume à une console de réservoir, abritant un compteur de vitesse et une batterie de voyants, mais pas de compte-tours. L'ensemble est au moins lisible, mais nécessite de quitter la route des yeux pour s'assurer de la vitesse par exemple. Les commodos, comme le guidon, sont faciles à utiliser et de bonne facture.
Kawasaki a fait un petit effort de finition, mais on regrette que les bandes rouges soit de vulgaires autocollants posés à même une peinture matte, par ailleurs assez robuste. Apparemment plus, en tout cas, que celle des premières KTM Super Duke par exemple. Le bouchon de réservoir ferme à clé, ce qui n'est pas toujours le cas dans la catégorie. Arrimer un sac sur la selle s'avère difficile, faute de points d'arrimage suffisants. Pour le voyage, Kawasaki propose en option un petit kit comprenant un saute-vent et des valises latérales, qui confère un petit look de bagger léger à la VN 900 Custom.

Poids tous pleins faits :

284 kilos ( 128 AV, 156 AR), 278 kg annoncés

Vitesse, étalonnage compteur :

A 90 km/h, 83 réels
A 130 km/h, 122 réels

vitesse maximale et consommation moyenne :

175 km/h (compteur), consommation moyenne 5,6 l/100 km 

Fiche technique

Moteur : 903 cm3, 4 temps, bicylindre en V, alésage 88 mm x course 74,2 mm, refroidi par eau, simple ACT et 4 soup./cyl., injection diam. 34 mm, 5 vitesses, démarreur électrique, transmission par courroie
Puissance : 50 ch. à 5 700 tr/min, couple 7,8 daN.m (8 mkg) à 3 700 tr/min
Partie cycle : cadre double berceau tubulaire en acier, fourche hydraulique diam. 41 mm non réglable, mono-amortisseur réglable en précharge de ressort (7 positions), freins AV simple disque diam. 300 mm / étrier 2 pistons - AR 1 disque diam. 270 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 80/90-21 - AR 180/70-15
Gabarit : empattement 1 645 mm, chasse 182 mm / angle 33°, hauteur de selle 685 mm, réservoir 20 litres, poids tous pleins faits vérifié : 284 kg
Performances : conso moyenne de l'essai 5,6 l/100 km, vitesse maxi environ 175 km/h (compteur)

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dites ici ce que vous en pensez !
Les commentaires sont vérifiés avant publication.
merci de donner votre nom ou pseudo; c'est plus sympa !