vendredi 24 juin 2011

HARLEY- DAVIDSON 2012/2013 "les nouveautés" (+ Mise à jour régulière )

Tout ce que vous voulez savoir est ici et une surprise à la fin des articles......tout en bas !!!!!

pour suivre les Nouveautés 2014 c'est ICI




Des rumeurs persistantes, émanant de plusieurs forums Harley-Davidson américains - généralement fort bien informés - font état de l'arrivée prochaine d'un nouveau membre dans la famille Dyna : le Switchback.
Selon toute vraisemblance, il s'agirait d'une Dyna Glide Custom ou d'une Wide Glide équipée de valises et d'un pare-brise type Softail Convertible et - surtout - du bicylindre de 1 688 cm3 introduit sur les Touring en 2011.
Si ce "bruit de couloir" venait à se concrétiser, il s'agirait d'une très bonne nouvelle pour les nombreux amateurs de Touring "léger" qui regrettent la disparition prématurée de l'excellente Super Glide T-Sport.

Un V-Rod "anniversaire" et 103 ci pour les Softail

Par ailleurs, les forums américains parlent beaucoup d'un Night Rod Special Anniversary, célébrant - comme son nom l'indique - les 10 ans de la première "Harley liquide". On peut donc s'attendre à quelque chose d'aussi spectaculaire qu'un retour à l'aluminium anodisé des débuts, une paire d'emblèmes commémoratifs et quelques pièces tirées du catalogue P&A... mais personne n'est jamais à l'abri d'une bonne surprise !
Enfin, il semblerait que le Twin Cam 103 soit étendu aux Softail - le Dyna wFat Bob pourrait lui-aussi en profiter - en espérant qu'à l'occasion, cette famille abandonnera ses balanciers d'équilibrage castrateurs.
Pour vérifier tout cela, il faudra patienter jusqu'au Dealer's Meeting, en juillet prochain
Harley-Davidson Dyna Switchback 
Texte et photomontage Alex Guichard

Harley-Davidson : Un Twin Cam à refroidissement liquide en 2013 ?

Photo
On en parlait depuis longtemps, mais un brevet déposé par Harley-Davidson en novembre 2009 - et publié le 19 mai 2011 - indique que Milwaukee travaille sur un nouveau moteur à refroidissement liquide. A priori dérivé de l'actuel Twin Cam celui-ci dissimule son "hérésie" derrière des cylindres généreusement ailetés et camoufle ses deux radiateurs dans les coquilles de pare-jambes des Touring (Electra et Road Glide).
On peut donc penser que les Dyna, Softail et Sportster resteront pour un temps fidèles au refroidissement par air. On sait par ailleurs que le légendaire Big Twin à air sera encore de mise en 2012 - les motorisations sont déjà validées par les autorités américaines - le durcissement des normes de pollutions EPA pour les moteurs de plus de 1 200 cm3 pourrait bien sonner son glas. 2013, la fin des dinosaures ? 


Présentation de la FLTRX 2012 Road Glide Custom



Mis à jour 27 JUIN 2012

News moto 2013 : Gamme Harley-Davidson, les premières infos
Comme chaque année, un document officiel de la commission de régulation de l'air californienne lève le voile sur une bonne partie de la gamme Harley-Davidson 2013. Tout d'abord, 110ème anniversaire de la marque oblige, on verra apparaître pas moins de neuf modèles commémoratifs : Sportster 1200 Custom, Dyna Super Glide Custom, Fat Boy Lo, Heritage Softail Classic, Road King, Electra Glide Ultra Limited, CVO Road King, CVO Road Glide Custom et CVO Ultra Classic Electra Glide. Il faut donc s'attendre - comme tous les 5 ans - à voir les showrooms se remplir de motos aux peintures exclusives et badgés Anniversary Edition.
Plus intéressant, on découvre les noms de deux nouveaux modèles. Le CVO Softail Convertible est remplacé au catalogue 2013 par un énigmatique CVO Softail Breakout (évasion) doté du Twin Cam 110 tandis qu'un non moins mystérieux Street Bob NGP - que l'on sait équipé du Twin Cam A 103 de la Dyna Switchback - fait son apparition dans le catalogue "général". Le Street Bob standard, motorisé par le Twin Cam 96 reste au catalogue. Par ailleurs, le Road King bénéficie des attentions du département Custom Vehicle Operations
Enfin, les fans de Dark Custom verseront une petite larme en découvrant la disparition du Nighster. Mais comme le 883 Iron est le seul membre de la famille Sportster à se voir gratifié d'une boîte 6 vitesses (ce qui serait pour le moins étonnant sur ce modèle d'entrée de gamme) on peut encore espérer qu'il s'agit d'une simple ommission. Mais ça, il faudra attendre fin juillet pour en être sûr... 






Essai Harley-Davidson Softail Slim : Bad ass bobber
Premier essai

Si vous rêviez d'une moto d'égoïste pour sillonner la 66 en été, avec le Softail Slim vous avez trouvé celle qu'il vous faut. Mais si vous n'envisagez pas de recourir à un préparateur apte à le transformer en pur-sang, le dernier né des Big Twins Harley-Davidson n'est pas l'outil adapté à la grosse éclate sur routes tortueuses. Quoi que… ces Harley-Davidson ne sont vraiment pas des motos comme les autres ! Les aficionados vous le diront : il faut les aimer, leur parler, les comprendre avant de les adopter. Oublier la vitesse, les frissons d'une conduite audacieuse et risquée pour ne retenir que les impressions distillées au rythme d'une tortue.
Harley-Davidson Softail Slim : Harley-Davidson Softail Slim : Bad ass bobber

Toute une philiospohie...

Justement ce matin, la tortue sort la tête de sa carapace. Le soleil brille sur Marseille, où nous attend la nouveauté 2012. Présentée au réseau à l'été 2011 et commercialisée en avril 2012 le Slim - terme que l'on peut traduire par mince ou tronqué - est un Softail dénué d'artifice, évoquant le Middle West des années 50, où l'on tentait de tromper l'ennui chaque samedi soir à grand renfort de runs sauvages. En noir mat, qui lui va si bien, c'est une moto de mauvais garçon, avec ses gros pneus ballon, sa position rasante et sa selle monoplace. Avec ses gênes de Fat Boy, c'est un bobber moderne dont la suspension planquée sous le moteur laisse croire à un cadre rigide.
Large guidon Hollywood, large réservoir, marchepieds avancés : la position tient de l'appareil de fitness, mais on s'y fait assez vite. Le transpondeur en poche, il suffit de tourner l'interrupteur au centre du réservoir et d'appuyer sur le démarreur pour lancer le big block de 1 688 cm3. En ville, les remontées de files réclament de la circonspection : mieux vaut partir sans tarder à la découverte des routes provençales. Sous son allure rustique, le Softail Slim dissimule une moto hi-tech, équipée d'un ABS on ne peut plus discret et de l'injection ESPFI.
Si l'assise extrêmement basse (650 mm) n'aide pas aux manœuvres, le poids conséquent de l'engin se fait peu sentir en roulant. Et une fois assimilée la position typée, cette Harley-Davidson glisse sur le bitume dans un surprenant silence. L'équilibre de sa partie cycle fait mouche. Quant à son gros moteur, souple et progressif, il n'a plus rien du marteau-piqueur d'antan. Transmettant ses 13,2 daN.m de couple à seulement 3 250 tr/min par une courroie, c'est à peine s'il grommelle en repartant à 2 000 tr/min. En l'absence de bande sonore conséquente, ces bonnes manières se paient par un caractère lissé à la spatule.
Harley-Davidson Softail Slim : Harley-Davidson Softail Slim : Bad ass bobber

Garde au sol et gare à vous

Un peu plus de voix et un poil moins de civisme ne déplairaient pourtant pas aux amateurs d'émotions, qui devront se rabattre sur le frottement des marchepieds pour obtenir leur dose d'adrénaline. Et là, c'est la montée assurée à la moindre occasion. Un peu d'angle à gauche et crrrr, un peu d'angle à droite, crrrr, crrrr, crrrr ! Plus que tout autre Harley, le Slim frotte, le Slim racle. Heureusement que les platines se replient ! Dommage, car le Softail se montre rigoureux et son balancement est facilité par un pneu arrière moins large que la moyenne (144 mm).
C'en est presque amusant, tant que le support (fixe pour sa part) des marchepieds ne vient pas à son tour tutoyer le bitume. La trajectoire s'élargit alors irrémédiablement. On en vient à penser que cet appui conséquent pourrait, au point limite zéro, faire monter l'équipage au ciel. Inutile de préciser que les concepteurs n'ont jamais imaginé qu'une route pouvait tourner ! A quoi bon, dans les plaines américaines ? Ce crissement de cigales métalliques en tête, nous poursuivons notre voie désormais rectiligne, avec pour viseur le gros phare obus.
Harley-Davidson Softail Slim : Harley-Davidson Softail Slim : Bad ass bobber

Des honneurs, mais pas que...

L'ABS, s'il ne semble pas indispensable sur un custom, est toujours bienvenu. Conjugué à l'impressionnant frein moteur, le freinage assuré par deux simples disques se montre satisfaisant, mais jamais très violent. Inutile d'insister plus sur la pédale de droite, à moins de ne vouloir à tout prix déclencher l'anti-blocage. Les suspensions remplissent également leur rôle sans nuire au comportement général.
Le faible débattement de l'amortisseur qui travaille à plat oblige en revanche à se méfier des saignées. Le style a ses travers que la perfection ignore ! Allez, un dernier reproche, qui n'en sera pas un pour les pilotes de taille moyenne. Mais que penseront les grands (plus de 1,75 m) en voulant étendre leurs bras jambes lorsqu'ils se retrouveront avec les fesses sur le bourrelet de selle ou même le garde-boue ? Réponse bientôt dans le Maxitest Moto-Station...
Harley-Davidson Softail Slim : Harley-Davidson Softail Slim : Bad ass bobber

Bilan : A réserver aux bikers

Certes, le Softail Slim n'est pas une grande routière, ni vraiment un poids plume, pas plus une machine de débutant, de BCBG ou de motarde en fleur. C'est une moto d'homme, une base radicale, brute et dépouillée s'articulant autour d'un moteur statutaire, un peu trop assagi mais prêt à prendre du service pour peu qu'on lui en redonne le goût. Pour l'assumer, il faudra débourser au moins 19 190 € et apprendre à l'aimer. Mais nul doute que les amateurs à même à débourser une telle somme auront débuté leur histoire d'amour avec la marque et ce type de moto bien avant d'en recevoir le transpondeur…
Par Philippe Chanin, photos Lionel Beylot (Moto-station.com)
PlusMoins
  • facilité de conduite
  • élasticité et couple du V-twin
  • look ravageur
  • ABS
  • garde au sol ridicule
  • selle monoplace courte
  • sensations moteur filtrées
Lire la suite de l'essai Harley Davidson Softail Slim sur Moto-station



Un mono de 500 cm3 chez Harley-Davidson ?
Bien que la MoCo ait nié tout projet de moyenne cylindrée low-cost, des rumeurs de plus en plus persistantes font état de l'arrivée imminente d'un monocylindre de 500 cm3 dans la gamme Harley-Davidson. Cette moto aurait deux intérêts stratégiques : permettre à la marque de mieux pénétrer le marché indien et combler le vide laissé par la Buell Blast auprès des débutants nord-américains.
Et la Buell Blast, justement, pourrait bien servir de base technique à cette "Harley for newbies". Tout du moins son moteur - un "demi-Sportster" dont le développement a notoirement coûté fort cher à Milwaukee - monté dans un châssis et doté d'un habillage plus typés custom.
C'est en tout cas ce que, selon les forums H-D américains, plusieurs concessionnaires auraient affirmé à leurs clients. Cette 500 signée Harley-Davidson, on en parle depuis des années : 2013 sera-t-elle celle de la concrétisation ? Réponse fin juillet, avec la présentation de la première vague des nouveautés Harley-Davidson du 110ème anniversaire… 



110ème Anniversaire HD 2013

Mis à jour le 23/08/2012

News moto 2013 : Le point sur la gamme Harley-Davidson du 110ème anniversaire
Harley-Davidson vient donc de tirer la première salve de sa gamme 2013. Outre le Softail CVO Breakout, le nouveau Street Bob et les deux Sportster 1200 Custom Limited, ce 110ème millésime de la marque américaine réserve son lot de surprises, bonnes et mauvaises.
2013 marque le 110ème anniversaire de Harley-Davidson. Et même si aucune marque de motos ne peut se targuer d'une telle longévité sans interruption de production, Milwaukee a décidé de se la jouer modeste pour marquer le coup.
Un coloris commémoratif en édition limitée, une nouvelle tendance en termes de finition, quelques retouches de détail sur certains modèles et un allègement de gamme : un peu timide, mais pas déplaisant au final, ce millésime Harley-Davidson 2013.

Comme tous les cinq ans, Harley-Davidson décline un partie de sa gamme en un coloris commémoratif. Pour ce 110ème anniversaire, neuf modèles sont concernés : Sportster 1200 Custom, Dyna Super Glide Custom, Fat Boy, Heritage Softail Classic, Road King et Electra Glide Ultra Limited.
Produites en série strictement limitée, les Harley-Davidson 110th Anniversary bénéficieront donc d'une peinture exclusive, de médaillons commémoratifs en bronze massif et seront équipés de série de toutes les options disponibles au catalogue Harley-Davidson.


Coloris Hard Candy Custom : Le retour des grosses paillettes

Avec ses teintes Hard Candy Custom, Harley-Davidson remet au goût du jour les belles peintures à grosses paillettes des années 70. Seront disponibles au nuancier 2013 le rouge Big Red Flake, le vert Hard Candy Lucky Green Flake et le jaune Hard Candy Coloma Gold Flake.
Une teinte Hard Candy Custom au moins sera proposée pour les Seventy-Two, Street Bob, Softail Deluxe et Forty-Eight. De nouveaux articles Genuine Motor Accessory et Harley-Davidson MotorClothes viendront prolongent le thème Hard Candy Custom. Si avec ça le metalflake ne devient pas le nouveau noir mat..
.





Gamme Harley-Davidson CVO : Revue de détails

Outre l'arrivée du Softail Breakout, la gamme CVO bénéficie de plusieurs améliorations. Le Road King CVO reçoit le nouveau pare-brise amovible Vented Wind Splitter et - surtout - le premier système audio Harley-Davidson pour Road King, avec ampli de 200 W, Apple iPod8GB (fourni) commandé au guidon, quatre haut-parleurs 5x7" et quatre tweeters.
Le Road Glide Custom CVO est la première Harley-Davidson de série à recevoir le phare à LED Daymaker. Son système audio Harman/Kardon est revu : ampli de 200 W, centraleradio-CD, iPod commandé au guidon, quatre haut-parleurs 5x7", quatre tweeters et antenne intégrée au carénage. Le Harley-Davidson Road Glide Custom CVO sera diponible en 3 coloris, dont une version 110ème anniversaire





Modèles discontinués : La fin du 1200 Nightster


Au chapitre des mauvaises nouvelles, on découvre la disparition du 1200 Nightster du catalogue. Cannibalisé par le 883 Iron et certainement considéré comme "obsolète" face aux Forty-Eight et Seventy-Two, le Nighster tire donc sa révérence après quatre ans de bons et loyaux services. Mauvais signe pour la mouvance Dark Customs ?
Le XR 1200 X quitte également la scène sans jamais avoir réellement rencontré son public, sonnant le glas de la famille des Sportsters réellement sportifs. Le CVO Softail Convertible, enfin, est remplacé par le Softail CVO Breakdown.

Rumeurs non confirmées


Plusieurs rumeurs, pourtant insistantes ces derniers mois, s'avèrent infondées. Ainsi, les Sportsters ne bénéficient pas de la boîte 6 rapports et du moteur revu évoqué par certaines de nos sources. Visiblement, les marchés émergents n'auront pas encore droit à leur Harley-Davidson d'entrée de gamme.
Enfin, l'énigmatique Dyna Street Bob NGP à moteur Twin Cam 103 ci reste une vue de l'esprit de la commission de régulation de l'air californienne. A moins que Milwaukee ne se réserve pour une désormais traditionnelle deuxième salve de nouveautés, début 2013.


Voir toutes les photos grand format des Harley-Davidson 2013 : CVO Breakout, Sportster, Dyna, Softail, Touring, V-Rod, CVO



Harley-Davidson Sportster 1200 Custom Limited 2013

Pour 2013, le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom se décline en non pas une mais deux nouvelles variantes baptisées Limited. Piochant allègrement dans le catalogue du programme de personnalisation maison, le "gros Sportster à petites roues" se dote ainsi de deux nouvelles personnalités bien distinctes.
La première (XL 1200CA) joue la carte NASCAR, avec des jantes à cinq bâtons façon MAG Racing, moteur noir, coloris Candy Orange / Beer Bottle, guidon drag style et commandes centrales.
La seconde (XL 1200CB) reprend les codes du custom traditionnel, avec une teinte uniformément noire mat (éléments de carrosserie, jantes à rayons et moteur), un guidon mini ape hanger et des commandes avancées.
Les Harley-Davidson Sportster 1200 Custom Limited A et B seront disponibles sous peu en concession, à des tarifs démarrant à 10 990 €.
Par Alex Guichard, photos Harley-Davidson 


Harley-Davidson Dyna Street Bob

Pour 2013, la Harley-Davidson Dyna Street Bob peaufine son image de moto de mauvais garçon et affirme son identité bobber. Contrairement à ce que laissaient entendre diverses fuites, le bicylindre reste le "bon vieux" Twin Cam 96 de 1 584 cm, et non son grand frère TC103 qui équipe la Dyna Switchback. Toutefois, l'ensemble moteur-boîte est désormais peint en noir, tout comme les fourreaux de fourche et les sabres. Comme toujours, le garde-boue arrière retaillé perd un peu de son intérêt en arrivant en France, la plaque d'immatriculation latérale passant à la trappe d'une administration française définitivement hermétique aux sirènes du custom. A noter que le nouveau Street Bob inaugure la nouvelle finition Hard Candy Custom - avec un beau rouge metalflake qui ravira les bikers lassés par le noir mat à toutes les sauces - et sera également disponible pour la première fois de sa carrière en version bicolore Big Blue Pearl / Vivid Black.
Disponible sous peu en concession, la Harley-Davidson Dyna Street Bob reste l'entrée de gamme dans la cour des grands avec un tarif particulièrement placé pour un Big Twin : à partir de 13 590 €. 

Le nouveau Street Bob 2013 n'est pas une vraie nouveauté au sens où on l'entend, car ce n'est qu'en s'y attardant qu'on trouvera une à une les modifications apportées par la firme de Milwaukee. On regrette la disparition du petit feu rond à l'arrière et des échappements coupés au profit d'éléments plus standards sur les modèles américains. On apprécie par contre l'arrivée de l'ABS et d'un équipement un peu plus pratique au quotidien comme notamment l'indicateur de l'autonomie restante en complément de la jauge jolie mais peu précise. Esthétiquement, le nouveau coloris fait sensation, c'est une certitude. Les paillettes qui brillent de mille feux détournent les regards et attise la curiosité. Elle contraste parfaitement avec les chromes et les nouveaux éléments noirs. On apprécie également l'alarme et le contact sans clé très pratique à l'usage. Pour le reste, on retrouve au guidon les mêmes sensations que sur les précédentes générations avec un petit plus pour le guidon qui rend la direction plus précise. Avec son grand réservoir et sa position de conduite peu fatigante malgré l'idée qu'on s'en fait, le Street Bob est toujours une invitation à de longues balades, à la campagne ou en ville, mais toujours avec comme mot d'ordre la décontraction. Retrouvez notre essai complet de la Harley-Davidson Street Bob 2013 avec tous les détails et photos.


Harley-Davidson Softail CVO Breakout

Harley-Davidson vient tout juste de dévoiler sa gamme 2013. Pas de nouveauté fracassante pour ce 110ème anniversaire, mais deux modèles courants retouchés et - surtout - un nouveau venu dans la gamme CVO : le Softail Breakout. Look chromé dur, moteur XXL et détails soignés : le Harley-Davidson Breakout 2013 est le Softail ultime pour les amateurs de hot rods à deux roues !
Nouveau venu pour 2013 dans la famille CVO, le Harley-Davidson Softail Breakout reprend les toutes les recettes de cette presitgieuse lignée : une finition exclusive, une motorisation d'exception… et un tarif à l'avenant !
Pour marquer le 110ème anniversaire de la marque, le Softail Breakout reçoit l'énorme V-twin Screamin' Eagle 110 (1 803 cm3) dans sa version à balanciers d'équilibrage. La transmission Cruise Drive à 6 vitesses et finale par courroie est associée à un embrayage hydraulique à glissement Assist & Slip offrant de meilleures sensations de changement de vitesse, une longévité accrue et un effort au levier réduit. Le CVO Breakout 2013 est équipé en série d'un régulateur de vitesse électronique, de l'ABS, du démarrage sans clé et du système de sécurité Harley-Davidson.
Esthétiquement, le Harley-Davidson Softail CVO Breakout se distingue par un garde-boue arrière tronqué à l'extrême, des jantes alu Turbines à bâtons extra fins (21 pouces à l'avant avec pneu de 130 mm, 18 pouces à l'arrière avec pneu de 240 mm), une fourche large surmontée d'une mini nacelle de phare, un réservoir d'huile en aluminium injecté, une selle cuir façon alligator et une bonne dose de chrome. Disponible en trois varaintes (Black Diamond / Molten Silver / Crushed Slate, Hard Candy Gold Dust / Liquid Sun / Pagan Gold et Crimson Red Sunglo / Scarlet Lace / Hammered Sterling), la peinture du Softail Breakout est au niveau habituel des productions du département Custom Vehicle Operation Harley-Davidson : digne d'un grand préparateur.
Disponible sous peu en concession (été 2012), le Harley-Davidson Softail CVO Breakout 2013 sera produit à seulement 1 900 exemplaire et proposé à un tarif à l'image de sa rareté : 29 000 €.


Harley-Davidson Softail CVO Breakout :

 Caractéristiques principales


- V-Twin Screamin' Eagle Twin Cam 110B (1 803 cm2)
- Embrayage Assist & Slip (meilleures sensations et moins d'effort au levier)
- Trois graphismes (Black Diamond / Molten Silver / Crushed Slate, Hard Candy Gold Dust / Liquid Sun / Pagan Gold et Crimson Red Sunglo / Scarlet Lace / Hammered Sterling) appliqués et polis à la main
- Selle et pouf passager cuir (noir ou marron foncé) avec l motif alligator
- Jantes Turbine
- Garde-boue spécifiques
- Sabres monobloc en aluminium
- Pneu arrière de 240 mm.
- Tés de fourche larges
- Réservoir de 19 litres
- Production limitée à 1 900 exemplaires

Voir toutes les photos grand format de la Harley-Davidson CVO Breakout 2013




FXSBSE CVO™ Breakout™ - LA FICHE TECHNIQUE
MOTEUR
Type : Moteur Twin Cam 103B™ refroidi par air
Cylindrée : 1802 cc
Puissance : NC
Couple : 165 Nm à 3.750 tr/min
Alésage : 101,6 mm
Course : 111,3 mm
Taux de Compression : 9,15:1
Alimentation : Injection électronique à port séquentiel (ESPFI)
Transmission primaire : 34/46
Rapports (Finaux) 
- 1ère : 9.311
- 2ème : 6.454
- 3ème : 4.793
- 4ème : 3.882
- 5ème : 3.307
- 6ème : 2.79
Consommation en carburant (donnée constructeur) : 5.2 l/100 km en cycle mixte route/autoroute

PARTIE CYCLE
Echappement Black Diamond & Molten Silver avec motifs Crushed Slate
Option de roue  7N/A
Roues, Avant  custom chrome miroir Turbine
Roues, Arrière custom chrome miroir Turbine
Freins
- Étrier fixe 4 pistons à l'avant
- Etrier flottant 2 pistons à l'arrière

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE
Témoins Électroniques  : point-mort, feux de route, clignotants, pression d’huile, diagnostic moteur, régulateur de vitesse, alarme, témoin de rapport enclenché (6 vitesses), avertissement niveau de carburant, ABS
Nouvel ensemble d'instruments intégrant un compteur de vitesse digital et un compte-tours analogique.

DIMENSIONS
Longueur : 2450 mm
Hauteur de selle : N.C
Garde au Sol : 109 mm
Angle de Chasse : 37°
Chasse : 146 mm
Empattement : 1714 mm
Dimensions des Pneus :
- Avant 130/60 B21 63H
- Arrière 240/40 R18 79V
Contenance du réservoir d'essence : 18,9 l
Capacité en Huile : 3,3 l
Poids à vide : 316 kg
Poids en état de marche : 328.5 kg 


Mis a jour le 25/09/2012






Harley-Davidson : deux modèles "out" du catalogue 2013




Par Alexandre Hubner-Loriol

Elles s’en sont allées… sans se retourner, les Sportster XR 1200X et XL 1200N Nightster. Fin août la firme du Milwaukee présentait ses nouveautés 2013 fleurant bon le disco et ses paillettes qui illuminent le dancefloor 

Avec ses nouveautés 2013 pour souffler comme il se doit ses 110 bougies, Harley Davidson prépare pour l’année future son lot de modifications et de lifting. Exemptes de toutes modifications les deux Sportster, et pour cause, disparaissent de la gamme de l’américain. Finie donc la gamme sportive de la famille des Sportster. Dommage.

.





Il ne restera donc plus aux amateurs de ces modèles qu'à se tourner vers le marché de l’occasion.










Harley-Davidson Nightster et XR 1200 X, c'est fini

Qui dit nouveaux modèles dit aussi anciens. Harley-Davidson enlève deux motos de son catalogue 2013, deux Sportster : le XL 1200 N Nightster et la XR 1200 X puisque la standard n'était plus au catalogue. La XR n'a jamais trouvé son public et pourtant.

La XR 1200 X étonne parce qu'un moteur de Sportster dans un cadre de roadster, en tout cas un châssis bien plus polyvalent qu'un custom, cela surprend les amateurs de customs qui n'aiment pas cette position et les amateurs de roadsters qui n'aiment pas ces Twin à air. Bizarrement, ceux qui ont une XR 1200 sont par contre très contents lorsqu'on les interroge un peu. La première, la Nightster n'est pas dans ce cas de figure puisqu'elle est souvent remarquée et appréciée, et qu'on en croise assez souvent dans les grandes villes.

Malgré tout, la carrière de ces deux machines s'arrêtera en 2013, ou plus exactement s'est arrêtée cet été avec l'arrivée des nouveaux modèles. La nouvelle gamme est là pour compenser ces sorties.


Harley-Davidson Sportster XL 1200 Custom CB 2013 : Belle et rebelle

Pas besoin d'être un biker chevronné pour prédire un beau succès au nouveau Harley-Davidson Sportster XL 1200 CB 2013. Outre son look qui flatte la rétine - et séduira tant les rebelles dans l'âme que les bobos en manque de sensations - c'est sa facilité d'utilisation et de prise en main qui convaincra le chaland. Dérivé du XL 1200 Custom, le XL 1200 CB 2013 reprend les codes du custom traditionnel avec un généreux guidon mini ape hanger et son réservoir de 17 litres.
Ce nouveau Sportster a de l'allure avec son coloris Black Denim qui, de la carrosserie s'étend jusqu'au carter moteur. Toutefois, la moto n'est pas totalement noire, certaines pièces chromées offrant un contraste éblouissant. Mais une Harley-Davidson ne se doit-elle pas de briller en toute circonstance ? Allez, hop, en selle !
Au diable les essais conventionnels : on se fout de savoir si elle se jette au point de corde ou si elle tape le 180 chrono ! Rouler en Harley reste un moment privilégié, inexplicable pour qui n'a jamais tenté l'aventure. Car les Harley, on aime ou on n'aime pas, il n'y a pas de compromis possible ! Une Harley-Davidson se pilote, se déguste, s'apprend, avant que la magie ne vienne pour ne plus vous lâcher. Précisément quand le mythe rencontre la légende - si j'ai bien compris - mais allez donc expliquer ça à un débutant ! Et moi… ben je reconnais que j'ai choppé le virus !
Moto-Station essaie le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom CB

Le parfum de l'Amérique

OK, il est beau et désirable au premier regard, ce Sportster façon bad boy. Mais l'est-il tous les jours ? Long, bas et trapu, le XL1200CB millésime 2013 hérite deux jantes noires à rayons chaussées de gros pneus en 16 pouces qui lui donnent un petit côté "bébé Street Bob". Facile à enjamber, il surprend une fois au guidon. Pieds en avant, mains à hauteur des épaules, buste bien droit : cette position très typée chopper demande de l'accoutumance. Pour tout dire, elle n'est guère naturelle et fatigue les bras.
La selle confortable et assez large culmine à 710 mm du sol, ce qui conviendra aux petits gabarits ainsi qu'à la gent féminine bien évidemment. La selle passager peu rembourrée et glissante, ne sera à privilégier que sur les courts trajets... Et question aspects pratiques, vous repasserez : pas même de quoi loger le moindre antivol. Heureusement, le transpondeur – une « clé » électronique codée - est un vrai bonheur de simplicité et de sécurité pendant les arrêts de courte durée.
Moto-Station essaie le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom CB

Un twin qui a la pêche !

Contact le long de la colonne de direction, pouce sur le démarreur et le V-twin injecté de 1 202 cm3 s'ébroue instantanément avec moult - bonnes - vibrations dans une sonorité étouffée par les deux sorties d'échappement street legal. Une paire de silencieux US lui redonnerait certainement tout son timbre. Le passage de la première s'accompagne d'un klonk caractéristique, mais on apprécie la douceur et la progressivité de l'embrayage qui aide à faire oublier la boîte à cinq rapports, lente et bruyante. Par ailleurs, le point mort est parfois difficile à trouver du premier coup : agaçant dans le trafic urbain.
Une fois lancé, la souplesse du twin dès les plus bas régimes étonne, tout comme la franche poussée qu'il procure en cas d'essorage de poignée. Pas moins de 10 mkg à 3200 tr/min, ça cause ! En ville, le Sportster CB 2013 enroule tranquillement sans rechigner (merci la transmission par courroie) mais il ne faut parfois pas hésiter à relancer d'un coup d'embrayage à très bas régimes. Tout ceci s'explique par une première extrêmement longue, qui rupte à 70 km/h ! Quoi qu'il en soit, piloter cette moto reste toujours un vrai plaisir, une fois le mode d'emploi intégré. Pas franchement anémique, son twin se révèle même joueur quand il s'agit de grimper dans les tours. Il est vraiment l'âme de cette machine.
Moto-Station essaie le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom CB

Une moto à vivre

Au guidon du nouveau Harley-Davidson 1200 CB Custom, on ne se lasse pas de rouler tout en souplesse, les bras malheureusement trop tendus à mon goût pour bien se faufiler aisément entre les voitures. Cependant, sa maniabilité est tout bonnement sidérante grâce à un centre de gravité placé très bas et combiné à un rayon de braquage satisfaisant. Sauf qu'à très basse vitesse - au pas devrais-je dire - son gros pneu avant combiné au large guidon confère une certaine lourdeur au train avant. Phénomène qui disparaît instantanément dès que la voie est libre.
La conduite du nouveau Sportster Harley-Davidson sur le mouillé requiert cependant un certain apprentissage, les pneus ballons de 16 pouces n'offrant pas un grip extraordinaire. La faute au couple omniprésent qui invite la roue arrière à jouer les filles de l'air à la moindre sollicitation du poignet droit. Sur le sec, ces deux gros pneus inspirent une toute autre confiance et autorisent une prise d'angle franche et correcte avant que les repose-pieds ne viennent rayer le parquet. On peut même se permettre d'attaquer franchement : la XL1200CB se pilote alors avec tout le corps et reste toujours très agile malgré son poids. Mais, il ne faut pas oublier que le bébé affiche quand même 260 kilos en état de marche.
Moto-Station essaie le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom CB

Le plaisir en toute légalité

Pour stopper l'engin, on retrouve à l'avant un simple disque de 292 mm pincé par un étrier double piston alors que le disque arrière de 260 mm se contente d'un étrier simple piston. Ce dispositif reste sécurisant et endurant en toutes circonstances. Mais attention tout de même sur sol humide, le blocage de roue n'étant jamais très loin en l'absence d'ABS.
En ville toujours, le confort est de mise sauf sur les pavés qui vous renvoient instantanément les informations dans le bas du dos. Sur route, l'amortissement avant / arrière est correct, sans plus. A vitesse soutenue, le confort n'est plus vraiment au rendez-vous car la HD exige aussi des bras de catcheur quand le manque de protection se fait sentir. Un petit pare-brise et le tour est joué : le Sportster CB se mue en voyageuse même si son réservoir de 17 litres (réserve comprise), n'en feront certainement pas une reine de l'autoroute malgré sa consommation d'environ 6l/100 km.
Non, cette HD est une véritable machine plaisir que l'on consommera comme une relation amoureuse car c'est une moto à laquelle on peut dire oui pour la vie ! Son twin offre son lot de sensations à des vitesses non répréhensibles et c'est vraiment ce que l’on apprécie en premier lieu à son bord en ces temps de répression routière à tout va ! Pour peu que vous ne vous découvriez vacciné Harley, ce Sportster XL 1200 CB s'affiche comme une valeur sûre pour qui veut rouler sécurité en toute légalité. Le tout, bercé par la sonorité caverneuse des ses deux grosses gamelles.
Moto-Station essaie le Harley-Davidson Sportster 1200 Custom CB

Bilan : Presque pas chère, mon frère !

Proposée à 11 190 € (au 05/02/13), le Sportster Custom XL 1200 CB 2013 est une vraie bonne affaire pour qui veut pénétrer l'univers Harley-Davidson. Motard chevronné, fille ou débutant : il conviendra à tous. Facile d'entretien (une première révision à 1 500 km puis tous les 8 000 km) et de prise en main malgré son guidon haut perché, cette moto sera une compagne idéale de tous les jours, à la ville comme à la campagne.
Ainsi, cette Harley-Davidson Sportster XL1200CB constitue un achat avisé : on craque pour sa finition irréprochable et son look radical, et on ne sera pas déçu. Pour l'anecdote, il me revient en mémoire la réflexion d'une vieille dame très bien mise qui passait sur le trottoir alors que je béquillais la machine. Après un temps d'arrêt, celle-ci me dit : "mon Dieu que vous possédez une bien belle moto, un très bel objet !" Véridique, j'étais complètement scié ! Vérification faite, cette vieille dame n'y connaissait rien en moto, mais était restée en admiration devant la bécane, éblouie par la beauté et le style de l'engin. Il y a vraiment des jours où l'on fait de bien belles rencontres, et je partage bien sûr son avis…
Par Pierre Leguevaques, photos Pierre Leguevaques et Mehdi Bermani


PlusMoins
  • look rock'n'roll
  • prise en main facile
  • caractère moteur
  • bonne base de préparation
  • position des bras fatigante
  • boîte lente et bruyante
  • strapontin passager

Suite de l'essai sur MotoStation.com

mis a jour le 10/03/2013

NOUVEAUTÉ 2013

Softail Breakout 2013 par Harley davidson.com

Softail Breakout 2013 par MotoMag

Modèles ANNIVERSAIRE 110 par Pitstop.com

Fiche Harley-Davidson 1690 SOFTAIL BREAKOUT FXSB 2013
  par MotoPlanete

Mise a jour du 18/05/2013

Harley Davidson contraint d'abandonner plusieurs modèles :


Depuis maintenant quelques années, Harley Davidson s’est érigé en fin stratège pour tenter de réduire au minimum ses éventuelles pertes financières. En 2014, face au manque de succès connu par quatre de ses modèles, Harley Davidson les abandonnera tout simplement…

Depuis le milieu des années 2000, la célèbre marque américaine Harley Davidson ne cesse de revoir sa copie en terme de stratégie afin d’assurer sa pérennité. Ainsi, en 2009, alors que le marché américain était au plus mal, le constructeur s’était lancé dans l’export de ses modèles avec le succès qu’on y connait. Puis, plus récemment, afin de réduire le coût de production de certaines de ses machines, le constructeur US avait fait le choix de délocaliser une partie de sa production en Inde.

Pour autant, la marque n’est encore pas au mieux et il faut trancher dans le vif pour limiter au maximum les pertes financières. Ainsi, depuis quelques heures, plusieurs sites étrangers dédiés à l’actualité moto annonce que Harley Davidson va cesser définitivement la production de quatre de ses modèles, en l’occurrence le Softail Blackline, le Road King, le XR1200X ainsi que l’Electra Glide Classic. En effet, le constructeur souhaiterait réduire sa gamme afin de concentrer ses efforts sur les modèles qui connaissent le plus de succès.

Dans la même lignée, le Road Glide va également voir sa production stopper du moins à titre temporaire. Cela est d’ailleurs une vraie surprise puisque ce modèle cartonne encore et toujours aux Etats-Unis. Aussi, si la production du Road Glide a été stoppée, il y a fort à parier que celui-ci connaisse prochainement de nouvelles évolutions ou bien que Harley lance un nouveau modèle qui pourrait détrôner le Road Glide. L’arrêt momentané aurait alors vocation à éviter de trop produire l’ancien modèle dans le cas où lenouveau connaîtrait le succès escompté.

Mais il faudra encore attendre un peu afin de savoir précisément ce que nous prépare Harley Davidson…




le CADEAU du site ShadowRidersFrance, le plus gros catalogue de motos découvert sur le Net,
avec bien entendu; la GAMME 2013 HARLEY-DAVIDSON (trop fort !!!!!!!!)
C'est par ICI
et le site HARLEY-DAVIDSON FRANCE

c'est ICI

4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aime bien votre blog et sa presntation et en plus la musique! Ciao

Jean-Luc ShadowRidersFrance a dit…

Merci,Anonyme

serggio a dit…

super vos infos; enfin des gens qui fournissent des renseignements;

Anonyme a dit…

bonnes infos ..merci